Chaque semaine, une image parmi les 55 000 prises par Olivier Prévôt est publiée sur ce site afin d'illustrer la diversité de ses intérêts, des personnes qu'il a rencontrées et des lieux qu'il a parcourus.

Dépôt de pneus - le 9 février 2011, Koweït

Fin janvier 2011, Olivier repartit pour le Koweït avant d'entamer un long séjour au Bangladesh. Il resta presque deux semaines dans le Golfe, rien que dans la ville de Koweït.

Ce 9 février, Olivier retourna dans la zone d'ateliers automobiles qu'il connaissait bien et y resta la journée. Il entra dans un entrepôt de récupération de pièces de véhicules et fit les portraits des mécaniciens. À la tombée de la nuit il prit l'ensemble du dépôt d'automobiles accidentées et de pneus. 

Un amoncellement de pneus pêle-mêle occupe tout le bas de l'image. On y distingue aussi des morceaux de ferraille. Derrière eux, des automobiles, serrées les unes contre les autres, et plus loin, les unes sur les autres, forment la ligne d'horizon. Presque au centre de l'image, un habitacle formé de grilles et abritant des enjoliveurs est éclairé par des tubes néons colorés, rouge, blanc et vert. Un autre bâtiment, à droite, est partiellement couvert de panneaux oranges. Toute l'image est parcourue par une ligne téléphonique avec un seul poteau visible devant le bâtiment de droite. Deux arbustes, à droite et à gauche, constituent la seule marque végétale de la photographie. Le ciel, aux teintes bleu-rougeâtre du couchant, occupe plus de la moitié supérieure de l'image.

Cette photographie, parmi les nombreuses qu'Olivier a prises dans les zones d'ateliers de réparation ou de récupération automobiles, reste un peu particulière : il préférait toujours la présence humaine, avec une ou plusieurs personnes en train de travailler, ou encore  mettre en évidence le contraste entre la modernité et la dégradation. Ici, il aurait pu choisir un angle de prise de vue où les gratte-ciels de Koweït auraient formé l'arrière-plan de l'image. Il ne l'a pas fait, préférant la seule vue du dépôt de pneus et de voitures usagées. Il avait déjà adopté ce parti-pris dans une photographie prise en Jordanie diffusée le 4 mars 2024, mais il n'avait peut-être pas le choix contraint par l'absence de perspective (le cadrage de cette image est beaucoup plus resserré). Il y a cependant une attache forte avec son travail, ce sont les photographies de nuit, qui représentent une grande part de son œuvre. Ici, malgré une obscurité incomplète, le petit local de stockage des enjoliveurs ressort particulièrement en raison de son éclairage, comme zone lumineuse dans un environnement cerné par la pénombre. Ce type d'image a fait même l'objet d'un catalogue particulier.

Il s'agit de la seule prise d'ensemble de la journée. On peut cependant voir partiellement cette zone en arrière-plan des portraits qui précèdent.

Aucune photographie de ce séjour n'a été notée. Une image de cette journée, prise en soirée, a déjà été publiée, le 23 mai 2022 ainsi qu'un portrait la semaine précédente.

Ces photographies pourraient paraître dans un catalogue sur Koweït ou dans un ouvrage plus thématique sur les ateliers automobiles et les hommes qui y travaillent.

Image du 20 mai 2024 - semaine 21 de 2024.

Archives des images de la semaine de l'année 2024

Archives des images de la semaine de l'année 2023

Galerie des images de la semaine - année 2022

Archives des images de la semaine de l'année 2022

Galerie des images de la semaine - année 2021

Archives des images de la semaine de l'année 2021

Galerie des images de la semaine - année 2020

Archives des images de la semaine de l'année 2020

Galerie des images de la semaine - année 2019

Archives des images de la semaine de l'année 2019

  Image semaine précédente ►