Chaque semaine, une image parmi les 55 000 prises par Olivier Prévôt a été publiée sur ce site afin d'illustrer la diversité de ses intérêts, des personnes qu'il a rencontrées et des lieux qu'il a parcourus.

Jeune homme - le 21 décembre 2009, Ağrı, Turquie

Fin 2009, pour les vacances scolaires de SPEOS, Olivier est reparti pour le Kurdistan de Turquie et s'arrêta à Kars puis Ağrı.

Le matin, en revenant du marché aux bestiaux, il entra dans une maison de thé - çai evi - et se mêla aux consommateurs. Un jeune homme se tenait à l'arrière, éclairé par les lampes allumées. Il pris de lui trois photographies.

Le jeune homme est pris en buste, centré, le visage dans la moitié supérieure de l'image. Il porte un blouson blanc, à la fermeture éclair ouverte, laissant entrevoir son maillot de corps. Il regarde Olivier. La peau de son visage porte des petits boutons d'acné. La mise au point est faite au niveau de ses lèvres, du menton et de ses yeux. La profondeur de champ est faible : les oreilles sont déjà un peu floues. À l'arrière plan ont devine une fenêtre percée dans un mur blanc, qui éclaire un peu son dos et une partie de son visage d'une lumière blanche, alors que toute la partie droite de l'image est de couleur jaune, éclairée probablement par une lampe à incandescence.

Ce type de portrait est plutôt rare dans le travail d'Olivier. Il préfère soit centrer complètement sur le visage, soit insérer la personne qu'il photographie dans un espace, avec une grande place du premier plan et du ciel ou du haut de l'image et avec un décentrement. Là peut-être n'a-t-il pas osé s'approcher plus (il travaille avec des objectifs à focale fixe). Mais il a parfaitement pu saisir l'expression du jeune homme, chez qui l'on devine un léger amusement tinté de mélancolie.

Cette photographie est bien notée : les deux autres qui la précèdent n'ont pas de note. Elles m'ont cependant semblé intéressantes. Je les ai donc jointes ci-dessous.

Cette première prise est un peu floue, ce qui peut-être explique qu'Olivier ne l'ai pas notée. Le visage est plus centré, plus proche aussi.

Là, le jeune homme occupe pleinement la surface de la photographie. Mais le visage est situé dans la seule moitié supérieure de l'image : c'est un cadrage qu'Olivier n'a presque jamais adopté.

Toutes ces images pourraient participer à un nouveau catalogue et exposition sur les portraits du Kurdistan.

Image du 15 février 2021 - semaine 7 de 2021.

Archives des images de la semaine de l'année 2021

Galerie des images de la semaine - année 2020

Archives des images de la semaine de l'année 2020

Galerie des images de la semaine - année 2019

Archives des images de la semaine de l'année 2019

◄ Image semaine suivante   Image semaine précédente ►