Chaque semaine, une image parmi les 55 000 prises par Olivier Prévôt a été publiée sur ce site afin d'illustrer la diversité de ses intérêts, des personnes qu'il a rencontrées et des lieux qu'il a parcourus.

Une boutique la nuit - le 21 juin 2010, Azrak, Jordanie

Début juin 2010, Olivier partit pour le Koweït et termina son séjour en Jordanie, en particulier à Amman, mais aussi dans une petite ville sur la route vers l'Arabie Saoudite, à une centaine de kilomètres d'Amman, Azrak.

En fin de soirée, ce 21 juin, il s'est un peu éloigné du centre de cette ville étape en longeant la route principale bordée d'aires de stationnement et de multiples garages routiers installés sur cette voie de communication entre l'Arabie Saoudite et la Jordanie. La nuit tombée, en retournant, il trouva une boutique ouverte, très éclairée. Il en prit une seule photographie.

L'image est dominée par le noir de la nuit, de tous les cotés. La boutique est parfaitement centrée horizontalement et verticalement. Son intérieur est très éclairé, d'une lumière blanche de néons. Des robes ou toges sont disposées de manière lâche sur des portants parallèles à la devanture. Dehors, sous un vaste auvent, s'ordonnent deux grands cercles pour s'assoir, de fauteuils à gauche de l'entrée, de coussins à droite. À coté de l'allée centrale menant à la boutique, une présentoir est chargé de tissus. Quelques vêtements pendent à l'extérieur. Le trottoir, peint alternativement de noir et de jaune, n'existe que sur la gauche du bâtiment. Au premier plan, sur presque toute la moitié inférieure de l'image, le goudron noir de la route reflète l'éclairage de la boutique. Le ciel, totalement sombre occupe toute la partie supérieure. On distingue cependant des fils électriques éclairés par la lumière de la boutique et du lampadaire auquel ils aboutissent, tout à droite, ce qui brise un peu, par ce point lumineux, la symétrie de l'image. Un autre poteau, en bois, semble supporter un câble téléphonique à gauche de la boutique. Dans le lointain, on distingue un autre bâtiment éclairé. Aucune personne n'est visible dans cette scène.

Cette photographie est assez représentative des photographies de nuit d'Olivier. D'abord, l'importance que prend cet encadrement noir sur l'image signe la très grande majorité de ses photographies nocturnes. Il n'a pas cherché à entrer dans la zone lumineuse où il aurait pu prendre de nombreux détails, il l'a cernée par cette bordure noire plus importante que la zone elle même, quitte à ne pouvoir détailler ce qui s'y trouve. Alors qu'en pleine lumière, en général, il a cherché à réduire les contrastes, de nuit, il a fait du noir l'élément qui contraste au maximum sa vue. Et cependant, les couleurs restent très discrètes : il a cultivé uniquement l'opposition du noir et du blanc. Une autre caractéristique des photographies d'Olivier est le resserrement du sujet en une bande horizontale. C'est ici juste un peu moins marqué. Olivier a aussi cherché à représenter le temps qui s'écoule, avec une lenteur teintée de tristesse. Le cadre très sombre de la nuit y contribue particulièrement dans cette image.

Olivier n'a pris qu'une seule photographie ce bâtiment. Il l'a bien notée. Elle vient à la suite ou précède des séries de vues de constructions neuves au bord de cette route, toutes beaucoup plus « étonnantes » par leur diversité un peu baroque mais moins fortes par leur expressivité.

Toutes ces images pourraient participer à un nouveau catalogue spécifique sur cette petite ville dans le désert, avec les camionneurs qui y transitent.

Image du 5 avril 2021 - semaine 14 de 2021.

Archives des images de la semaine de l'année 2021

Galerie des images de la semaine - année 2020

Archives des images de la semaine de l'année 2020

Galerie des images de la semaine - année 2019

Archives des images de la semaine de l'année 2019

◄ Image semaine suivante   Image semaine précédente ►