Chaque semaine, une image parmi les 55 000 prises par Olivier Prévôt a été publiée sur ce site afin d'illustrer la diversité de ses intérêts, des personnes qu'il a rencontrées et des lieux qu'il a parcourus.

Campement de routiers - le 22 juin 2010, Azrak, Jordanie

En juin 2010, après sa scolarité à l'école SPEOS, Olivier partit pour le Koweït et retourna en Jordanie. En fin de séjour, il alla dans une petite ville à la frontière jordano-saoudienne, Azrak, et y  séjourna trois jours. Cette journée du 22 juin, la dernière passée à Azrak, il sortit tôt le matin, prit de nombreuses photographies en circulant dans la ville, et termina le soir dans un relais routier et une vaste zone de stationnement de poids-lourds.

La nuit tombée, sur cette route très fréquentée, il s'attarda sur l'aire de stationnement voisine des garages et stations services. Il photographia les camions à l'arrêt, les chauffeurs, les bâtiments. Sur le toit de ce qui semble être une chambre froide, une cabane a été montée et des chauffeurs routiers s'y étaient installés pour y passer la nuit. Olivier les prit en photo.

Sur le petit bâtiment blanc, une chambre froide semblant non utilisée - la porte est ouverte -, est appuyée une échelle en bois, et sur son toit, trois personnes sont présentes, deux assises qui regardent Olivier, une debout appuyée sur une table regardant les deux autres. On distingue à peine leurs traits. La cabane, formée de minces poutres, est recouverte de planches et des toiles assez largement déchirées, enroulées, en fermeront les cotés. Une lampe, probablement à incandescence en raison de la couleur chaude, éclaire assez puissamment la cabane. Une autre lampe, d'un blanc froid, éclaire l'intérieur du bâtiment en dur contre lequel s'appuie la chambre froide. Tout l'extérieur est plongé dans le noir. On distingue vaguement une automobile et un bâtiment plus haut dans le fond. Le bâtiment repose sur un sol de galets et de briques. Le reste du sol semble de terre battue.

Cette image fait partie deux catégories qu'Olivier a assez largement produites : les photographies de nuit qu'il affectionnait particulièrement et la représentation du monde du travail, plutôt la communauté masculine de travail. Dans tout son travail durant ses voyages au Kurdistan, au Koweït, ici en Jordanie, ces deux caractéristiques ont été largement mêlées. La nuit par le cadre sombre dont elle enveloppe l'image offre le caractère esthétiques de la photographie, qui renforce la narration du monde du travail.

Cette prise a été bien notée par Olivier. Elle est cependant unique dans toute la série réalisée sur l'aire de stationnement des routiers. J'ai tenu à joindre la photographie précédente, non notée, mais que je trouve très belle et qui illustre très bien le contexte.

 

Cette vue, prise environ trois minutes avant la photographie choisie comme image de la semaine, joue des points de lumière, dans une composition complexe : amoncellements de pneus, flaques de gazole, outils, objets divers. On distingue même les très abondantes bordures jaune et noir des routes d'Azrak.

Cette photographie aurait sa place dans un nouveau catalogue spécifique sur l'aire routière d'Azrak. J'avais déjà présenté quatre autres photographies prises ce même jour - Olivier a vraiment été inspiré ce 22 juin 2010 -, à Azrak : une très belle prise de vue de la route reliant la Jordanie à l'Arabie Saoudite le 21 octobre 2019, une d'un bâtiment en ruine le long de cette route le 23 mars 2020, une autre prise de nuit de cette même route le 8 mars 2021 et enfin le portrait d'un homme au crépuscule s'apprêtant à se coucher dans un garage le 15 mars 2021.

Image du 31 mai 2021 - semaine 22 de 2021.

Archives des images de la semaine de l'année 2021

Galerie des images de la semaine - année 2020

Archives des images de la semaine de l'année 2020

Galerie des images de la semaine - année 2019

Archives des images de la semaine de l'année 2019

◄ Image semaine suivante   Image semaine précédente ►